SL3P_landing

J. K. Rowling a terminé la saga de Harry Potter.

Jean Dujardin a joué dans The Artist.

Philippe Starck a inventé le vélo urbain.

Mark Zuckerberg a introduit Facebook en bourse.

Cela s’est passé ces 5 dernières années.

Ils ont simplement réalisé leurs projets.

Personnels.

Pour eux.

Pour ne pas avoir de regrets.

Mais malheureusement, tout le monde n’est pas dans ce cas.

On a tous des projets…

… qu’on ne réalisera jamais.

 

On a tous des projets. Personnels.

Imaginés.

Jamais commencés.

Inachevés.

 

Comme Max.

Comme Sandra.

Comme Fred.

 

MAX (mais pas des Maximonstres)

 

Arrivant à la trentaine, Max habite à Paris. Posé socialement, mais un peu juste financièrement, Max veut maintenant se faire plaisir après 10 ans de travail acharné. Max veut s’offrir un tour du monde en 1 mois pour un budget de 2000 euros. C’est son projet personnel. Il souhaite le réaliser d’ici 1 an. Il achète tous les livres du Routard, Lonely Planet… et regarde la chaîne Voyage lorsqu’il rentre du boulot.

 

C’est son kiff. Son moment de détente. Son évasion.

Pour réaliser son projet, il a ouvert un compte épargne où tous les 3 mois il s’est fixé comme objectif d’injecter 500 euros.

Pour l’instant, il a réussi à déposer 200 euros.

Pourtant, ce voyage, c’est son rêve.

C’est le TRUC qu’il veut réaliser dans sa vie.

Déjà petit, il se souvient de son intérêt pour la mappemonde offerte par son grand-père. Il avait appris tous les pays du globe par cœur. Après le bac S en poche pour rassurer sa mère, il avait envisagé de travailler dans une agence de voyages. Mais à l’époque, la crise de ce secteur avait eu raison de sa passion. Il enchaîna donc avec une formation informatique.

Max se projette souvent dans son voyage. Il se prend à rêver de l’avion, de ses nuits dans des hôtels à l’autre bout du monde, de ses rencontres avec les gens, de ses découvertes de nouveaux espaces…

Dans son quotidien, Max est informaticien. Il travaille beaucoup. Se lève tôt. Rentre tard. Toute la semaine, il se dit qu’il va « travailler » le week-end sur son projet…

… et le week-end arrive…

… et à chaque fois, il repousse.

Trop fatigué. Pas le temps.

La passion est là. L’envie aussi. Mais il n’arrive pas à se « brusquer » pour passer à l’action.

Max n’arrive jamais à commencer son projet.

À mettre de l’argent de côté.

À préparer son voyage.

Max procrastine.

Max ne réalisera jamais son voyage.

 

SANDRA

Mariée, la quarantaine, Sandra habite Toulouse.

Elle est une mère de famille heureuse et a trois magnifiques enfants.

Sandra les adore.

Sandra a un projet qui lui tient à cœur.

Apprendre le scrapbooking pour réaliser un livre avec les photos de ses bambins.

Elle s’imagine que ce serait super pour ses enfants d’avoir tous ces moments, plus tard, en souvenir.

Un jour, en passant dans un centre commercial, elle achète les livres, les autocollants, les supports.

Puis, pour son anniversaire, elle demande qu’on lui offre un livre sur le scrapbooking.

Une fois qu’elle aura toutes les ressources pour lui permettre de réaliser son livre, elle va s’y mettre. Elle en est certaine.

Mais son travail et la vie familiale lui prennent du temps. Elle a du mal à commencer.

Elle vient de voir à la télé un nouveau logiciel sur Internet pour faire de magnifiques livres de souvenirs. Elle se dit que ce serait génial pour ses enfants d’avoir ce type de souvenir. Et plus rapide et simple que d’apprendre le scrapbooking. Alors, elle commence à faire le tri parmi toutes les photos qu’elle possède. Cela lui demande néanmoins du temps. Elle abandonne le scrapbooking. Mais pas vraiment non plus.

Sandra a du mal à avancer sur son projet. À trouver des moments pour elle.

Et lorsqu’elle a un peu de temps libre, et principalement le soir, elle préfère se reposer de ses journées en regardant quelques émissions à la télé. Elle avance donc à son rythme.

Alors qu’elle a déjà trié plus de la moitié de ses photos, elle tombe sur un site qui propose de faire des porte-clés souvenirs. Elle trouve l’idée géniale.

C’est ça qu’il lui faut.

Plus solide, et les enfants seraient super contents.

Sandra est une scanneuse.

Ses enfants ne recevront jamais de souvenirs.

 

FRED (diminutif de Fred)

Fred vient d’avoir 28 ans et c’est son année. Il a obtenu une promotion dans son boulot et sa femme vient d’accoucher. Un fils. Il en est fier.

Les journées sont intenses, usantes et stressantes.

Pour se retrouver et s’évader, Fred rêve de se remettre à la guitare.

C’est son projet caché.

Il a d’ailleurs récupéré sa vieille guitare électrique à la cave, qu’il a rangée soigneusement derrière la porte de sa chambre.

Tous les jours, il passe devant sans jamais la toucher.

Il la regarde et se souvient quand il avait 18 ans et jouait avec un groupe.

Il était vraiment bon. À l’époque, il voulait en faire son métier.

Un soir, juste après avoir couché son fils, il reprend sa guitare pour décompresser et gratte délicatement quelques notes dans le garage. Il trouve qu’il a vraiment perdu en dextérité.

Il rachète alors des livres de solfège. Il effectue des recherches sur Internet pour prendre un professeur.

Mais il se dit qu’il n’arrivera plus jamais à atteindre le niveau qu’il avait auparavant, qu’il y a trop de travail et qu’il n’aura jamais le temps nécessaire pour s’y investir complètement.

Fred est un perfectionniste.

Fred ne jouera plus jamais à la guitare. Et son fils ne l’entendra jamais.

Max. Sandra. Fred.

Ce sont des regrets. Ils ont tous des rêves. Plus ou moins simples. Mais ils rencontrent des obstacles…

… LEURS OBSTACLES.

Ils n’ont pas 50 projets qui leur tiennent vraiment à cœur.

Ils en ont un.

Et pourtant, ils n’arrivent pas à mettre en œuvre les actions nécessaires à la réalisation de leur projet.

Malgré leur passion.

Malgré leur motivation.

Malgré leur volonté.

Car, s’ils arrivaient à « livrer », ils savent parfaitement le bonheur qu’ils auraient. La fierté qu’ils obtiendraient. La reconnaissance qu’ils gagneraient.

Malgré toutes ces choses positives, ils continuent de se nourrir de leur imagination et de leurs espoirs…

… qui plus tard seront des regrets…

… qui plus tard seront des « J’aurais dû… ».

 

Mais pourquoi n’arrivent-ils pas à livrer ?

Car ils ont tous de bonnes excuses.

Qui les empêchent de réaliser leurs projets.

 

Max ne trouve pas le temps.

Max n’a pas les moyens.

Sandra manque d’énergie.

Sandra a trop d’idées.

Fred est impatient.

Fred est perfectionniste.

 

Et pourtant…

… ils auraient pu réussir.

Lisez la suite………2 sur 5